AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Que ferais-je sans toi ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Que ferais-je sans toi ?   Lun 7 Nov - 19:23


C'est ma soeur à moi, mon bijou, mon karma...



Une journée ordinaire s'annonçait pour aujourd'hui, une journée commune et banale, qui ressemblait à hier et ressemblerait à demain. Il y a un peu de mensonge dans ce que je dis, chaque journée est unique, mais l'impression qu'elles se ressemblent toutes m'effleure la plupart du temps l'esprit. Je m'étais levé, dans un état encore à moitié ensommeillée, le soleil m'aveuglant presque quand j'ouvris les volets de ma chambre, qui était jusque-là complètement plongée dans le noir, après avoir rencontré nombre d'obstacles tels que le pied de ma table de chevet ou bien encore le coin de mon armoire, qui me laissa un peu bleu insignifiant sur l'épaule. Les rayons du soleil inondait à présent la pièce, montrant des particules de poussières s'élevant lors de mon passage quand je pris la direction de la douche, mes vêtements du jour dans la main. Vu le retard que j'avais dû à mon lever tardif, je ne pris pas la peine d'avaler quelque chose et partit directement en direction de mon campus. Je me rendis qu'une fois de plus j'avais fait trop vite et oublié mes clés à l'intérieur de chez moi. Un dernier regard dans une vitre pour vérifier mon maquillage, une main remettant quelques mèches rebelles à leur place, et me voilà prête pour attaquer une nouvelle journée.

La journée passa relativement vite à mon goût. J'étais resté avec certaines de mes camarades qui suivaient le même cursus que moi. Je n'avais pas vu Maxence une seule fois, chose qui me déçu légèrement car j'espérais le voir ne serait-ce qu'un peu. J'avais cependant vu ma soeur jumelle, ce qui eut le don de me remettre le sourire aux lèvres. Je l'avais vu de loin, et même si nous allions chacune de notre côté à notre prochain cours, je m'étais permise d'aller la voir vite fait malgré nos cinq minutes d'intercours qui étaient bien courtes. Je ne pouvais m'empêcher, quand je la croisais, d'échanger quelques mots avec elle. Nous qui étions inséparables il y a déjà quelques années, j'avais eu du mal à ne plus la voir aussi régulièrement qu'avant. Avec le temps, je m'étais habituée à cette absence, certes minuscule, mais loin d'être facile lors des premiers mois, et dès qu'on avait un moment, qui se résumait de façon quotidienne, nous nous retrouvions. Notre complicité, nos habitudes, tout cela n'avait pas changé et je me faisais une joie d'avoir tous ces moments de retrouvailles entre nous deux. On aimait se raconter l'essentiel de nos journées comme les petits détails, nous n'avions rien à cacher l'une de l'autre. Le fait que les gens que nous croisions se retournent ou nous lancent des regards indiscrets et étonnés quand on était ensemble nous faisait toujours autant rire. Sans Blake, je ne serais pas Gabrielle.

Nous nous étions donné rendez-vous après les cours dans le quartier de West Hollywood. Nous terminions à des heures différentes, et cette fois-ci c'était moi qui fut libérée la première, ce qui ne me posait aucun soucis. J'aurais pu faire les boutiques alentour en attendant de faire passer le temps, mais jamais je n'aurais fait cela sans ma soeur ou sans des amies. Faire cela seule, sans avis de personnes proches, non merci. Je préférais me poser tranquillement au Hard Rock Café, un endroit que j'appréciais tout particulièrement pour son ambiance enthousiaste. Je décidais d'envoyer un texto à Blake, la prévenant de l'endroit où je l'attendais, puis je commandais un cocktail non alcoolisé nommé Tropique. Je ne sais pour quelle raison, mais les cafés et les bars adoraient donné des noms exotiques à leur cocktail, qu'ils soient à Hawaï, Tokyo, Paris ou bien en plein pôle nord ! Je souris au serveur qui m'apporta un verre à pied contenant un liquide bleu rosé, une petite tranche d'orange placé sur la bordure du verre, et je le remerciais d'un sourire, qu'il me retourna. Je commençais alors à le siroter, ne me pressant pas, attendant par contre impatiemment ma soeur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ferais-je sans toi ?   Mar 8 Nov - 22:37


La nuit avait été courte pour Blake. Médecine n’était pas une branche simple et il lui arrivait régulièrement d’être de garde. Elle avait beau n’être qu’une Etudiante, elle restait pas mal sollicitait entre l’hôpital ou elle bossait en temps qu’interne, et le Service pour enfants ou elle était bénévole. Heureusement, le métier pour lequel elle bossait si dur, était une vraie vocation. C’était sa passion et elle se donnait les moyens de réussir. A 5h du matin, son bipper avait donc sonnait, l’alertant d’une urgence. Un enfant de 4 ans était tombé du premier étage ou il jouait sans la moindre surveillance. Blake était intervenue, aidant le médecin titulaire dans les soins qu’il fallait donner à l’enfant. Après plus de deux heures passées au chevet de son petit malade, la jeune femme était finalement rentrée l’esprit serein. 7h30, Blake était de retour chez elle. Pas le temps de dormir quelques heures, la journée ne s’arrêtait pas et ne faisait que commencer. Après une douche accompagnée d’un bon café, la jeune femme quitta l’appartement qu’elle partageait avec sa jumelle pour prendre le chemin de la fac. Les cours s’enchainèrent à une vitesse folle, ce qui rassura Blake, épuisée et sous caféine.

12h. Blake put enfin respirer un bon bol d’air frais qui l’aida à se donner du courage pour la suite de la journée. Par chance, son après-midi n’était pas très chargée et bien qu’elle aime ses cours, il lui tardait tout de même le moment ou elle fermerait son bloc note pour quitter la fac. Heureusement, et à son plus grand plaisir, elle croisa rapidement Gabrielle. D’un commun accord, elles décidèrent donc de se retrouver en ville une fois leurs cours respectifs terminés. L’idée de passer un moment avec sa jumelle enchanta Blake. C’est donc avec un grand gobelet de café, et le sourire aux lèvres, qu’elle retourna en cours.

Quelques heures plus tard, la jeune femme ferma son carnet de note et quitta l’amphithéâtre sans attendre une minute de plus. Elle avait reçu un message de sa sœur lui indiquant l’endroit ou elle l’attendait, et en regardant sa montre, elle se rendit compte qu’elle attendait depuis plus d’un quart d’heure. Ni une ni deux, elle regagna sa voiture en courant, jeta ses cours à l’arrière et démarra pour rejoindre le centre ville. 10 minutes plus tard et elle apercevait sa sœur installée à une table du Hard Rock Café. Le sourire aux lèvres, elle alla à sa rencontre, déposa un baiser sur son front et s’installa à côté d’elle.

- Désolée pour le retard, mon cours a été légèrement plus long que prévu. Expliqua Blake à sa sœur jumelle.

Blake commanda un soda à la serveuse et reporta toute son attention sur sa sœur. La jeune femme était une part d’elle-même et leur relation était dès plus fusionnelles. Elles avaient été portées durant 9 mois dans le ventre de leur mère, puis elles avaient passé leur enfance ensembles pour désormais vivre en semble dans un autre pays. Elles étaient tout simplement inséparables et pour Blake il semblait inenvisageable de vivre sans sa jumelle. Jamais l’une sans l’autre, c’était une devise, une promesse.

- Ta journée s’est bien passée ? Demanda Blake en souriant. Tu sembles tracassée par quelque chose… Une contrariété ?

Blake pouvait lire dans sa sœur comme dans un livre ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ferais-je sans toi ?   Ven 11 Nov - 13:46


C'est ma soeur à moi, mon bijou, mon karma...



J'observais les passants qui marchaient d'un pas vif (ou lent) dans la rue à travers la vitre du café. J'aimais bien observer les gens, leurs mimiques, leurs démarches. Ça pouvait en révéler beaucoup sur la personne, enfin sur sa personnalité. Je ne fais pourtant pas d'études de psychologie, mais qui n'a jamais fait cela, quand on attend quelqu'un ou quand on patiente dans une file d'attente d'un grand magasin ou d'une pharmacie ? Regarder ceux qui nous entourent, ce demandant qu'est-ce qu'ils pourraient bien faire une fois rentrer chez eux, ou bien à quoi peuvent-ils penser. C'est un excellent moyen de faire passer le temps quand on s'ennuie, ceux qui ne l'ont jamais fait devrait l'essayer, vraiment. Je continuais de siroter mon cocktail, jetant de temps à autre un petit coup d'oeil au serveur qui avait pris ma commande et qui passait entre les tables tenant son plateau rempli de commande avec une grande habilité, chose que je ne possédais malheureusement pas. Personne n'est parfait, comme le dit si bien le dicton. C'est en reportant mon regard vers l'extérieur du Hard Rock Café que je l’aperçus enfin, débarquant comme une fleur arrive les premiers jours du printemps, avec un de ses sourires sublimes accroché à ses lèvres. Blake.

Elle prit place à mes côtés, tirant une chaise pour s'y asseoir, et s'excusa de son retard après m'avoir déposé un baiser sur mon front, chose qu'elle faisait régulièrement à mon attention. Un sourire se dessina sur mes lèvres, les étirant doucement. « Ce n'est pas grave. » Ma soeur avait un emploi du temps plus chargé que le mieux, entre ses cours et l’hôpital dans lequel elle travaillait. Elle pouvait être appelé à tout moment, et j'admirais le fait qu'elle arrive merveilleusement bien à jongler entre son emploi du temps de l'université et celui des plus farfelus de l'hôpital. Mais si elle voulait travailler dans ce domaine, ça ne pouvait que lui montrer ce qui l'attendait, même si je pensais qu'ils pourraient être un peu plus souple vis-à-vis de Blake. Mais on ne pouvait pas décider et il fallait faire avec.

« Ta journée s’est bien passée ? Tu sembles tracassée par quelque chose… Une contrariété ? » Je ne pouvais rien lui cacher, ne serait-ce qu'une seconde, et c'était réciproque. Notre intention n'était pas de se cacher l'une de l'autre certaines choses, on pouvait dire que nos secrets étaient partagés voir même communs des fois, mais on repérait chez l'une comme chez l'autre directement si quelque chose n'allait pas. Un simple regard suffisait à identifier l'état mental de notre jumelle. C'était une chose plutôt avantageuse en soi? Pas besoin de mots pour faire savoir à l'autre que ce n'était pas la grande forme. Je lui adressais un sourire, tandis que le serveur déposait le soda commandé par ma soeur devant elle, nous jetant un coup d'oeil des plus déconcertants. Je lui répondis quand il fut parti. « Ma journée s'est bien passée. Tu te rend compte que j'ai encore croisé ton prof de médecine. Ils nous a encore confondus. Il voulait te rappeler de ne pas oublier la thèse à rendre dans 2 jours. Comment s'est passée la tienne sinon ? » Je repensais à cette confusion, ce qui m'avait fait bien rire une fois que le professeur avait tourné le dos. J'imaginais que Blake avait eu une journée chargé, je ne l'avais d'ailleurs pas vu ce matin en me levant et en partant, ce qui arrivait régulièrement. Je bus une gorgée de mon cocktail avant d'annoncer la chose qui me tracassait, malgré moi. « C'est Maxence. Je ne peux pas m'empêcher de penser à lui, et il ne peut pas s'empêcher de me manquer. » Maxence était à présent mon ex, dû au fait qu'il m'avait menti. Je pensais qu'il ne se droguait plus mais je l'avais surpris à en reprendre, chose que j'avais mal accepté. Mais les sentiments étaient toujours là. J'adressais un sourire à Blake, histoire de signifier que ce n'était pas grave, ce qui était le cas en soi, mais qui me tracassait et m'attristait en fin de compte.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que ferais-je sans toi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que ferais-je sans toi ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-
Sauter vers: